Skip to content

Lexember en anglais, est un défi au cours duquel les idéolinguistes créent et présentent en ligne un mot par jour du mois de décembre. Il s'agit de la première année où je participe en langue française et, comme j'en ai pris l'habitude, la langue qui reçoit ces mots est une "nouvelle" langue sur laquelle j'ai encore peu travaillé.

La langue

N'est ici pas si neuve : en fait, il s'agit de la troisième version de ma première idéolangue, le greedien ancien (ou geree thual), que j'avais créée pour le roman de s-f d'un ami. Les trois versions comparées en une même phrase :

  • v1.0 ha prenekhe, fazë, shilim rarhde hol'brum akt'ar vo !
  • v2.1 yaa renekhe baba, thilim deer ir ba guderri !
  • v3.0 yaa renékhe babá, thílîm duapód na ir gukháyubba !
  • "Réjouis-toi, père, car le/notre roi a une armée imposante/grande !"

Une courte description de la version 2.1 peut être trouvée sur Idéopédia, le wiki francophone des idéolangues, et sur une page du relais idéolinguistique de la LCC 6 (en anglais).

Je découvrirai les détails de la version 3.0 au fil du mois.

Modèle de présentation

Mot en idéolangue /trɑ̃skripsjɔ̃ fonemik/ [ˌtʰχɑ̃skχipsʲɔ̃fɔnɛˈt‿ɕikʰ], informations grammaticales

  1. Première définition
  2. Deuxième définition

Petit aparté culturel ou grammatical au sujet du mot.

Exemple

  • Phrase en idéolangue utilisant le mot.
    découpage grammatical
    "Traduction française."

Dérivation

  • Mot dérivé /trɑ̃skripsjɔ̃ fonemik/, informations grammaticales
    définition(s)
    • Mot dérivé du dérivé /trɑ̃skripsjɔ̃ fonemik/, informations grammaticales
      définition(s)

Les mots

  1. bulé "canine ; dent ; poinçon"
  2. gat "douleur"
  3. muló "chercher ; ambitionner de"
  4. suizî "ombre ; taie ; cécité"
  5. yaas "comme de bien entendu ; assurément ; oui"
  6. kheso "exposé ; nu, dénudé"
  7. taphé "ligne ; vecteur ; chemin ; route"
  8. miekhe "regard ; direction ; destination ; chemin"
  9. tikra "briser ; diviser"
  10. tál "tour ; palais royal ; royauté ; pouvoir royal"
  11. baád "habiter ; vivre"
  12. émmas "toit ; faîte ; surface surélevée ; surface non-plane"
  13. budôm "ventre ; abdomen ; dessous, revers"
  14. podo "entendre ; écouter"
  15. zakó "fleur ; tube ; oreille ; organe génital"
  16. therre "glissade ; flot"
  17. ísta "dire ; prononcer ; faire un bruit ; appeler"
  18. deemo "enfant ; rejeton ; descendant"
  19. tekot "champ ; travail ; tâche"
  20. lóom "savoir ; connaissance"
  21. bukon "os ; avant-bras ; branche"
  22. wǎl "immobile ; prêt ; destiné à ; attendant"
  23. keel "serpent ; manchot ; maladroit"
  24. piak "terre ; sol ; continent"
  25. titus "calme ; docile ; pacifique"
  26. sóga "clan ; confrérie"
  27. sungká "graver ; écrire ; décrire"
  28. duǐl "lourd ; imposant ; important"
  29. nabe "rapide ; inattendu ; catastrophique"
  30. obí "écraser ; étaler"
  31. ookho "vol ; lévitation"

Un petit tour d'horizon de la négation du verbe dans trois idéolangues parmi celles sur lesquelles j'ai le plus travaillé. Quels sont les parallèles que l'on peut observer ?

À chaque fois, j'ai essayé de ne pas faire exactement comme en français (ou les autres langues européennes de ma connaissance). Mais un phénomène ressort tout de même ici : la négation de l'impératif est toujours distinguée de celle des phrases déclaratives.

Margoro

Phrases déclaratives

Auxiliaire kɛri

La négation du verbe fait intervenir un auxiliaire placé entre le sujet et le verbe, le verbe kɛri dont le sens littéral est "manquer de, ne pas avoir".

  • Go kɛri limɔ dɛ.
    • 1SG manquer voir 2SG
    • "Je ne te vois pas."

En raison de son sens premier, il remplace complètement le verbe aton "posséder, avoir" lorsque celui-ci est nié.

  • Non kɛri diyara.
    • 1PL manquer troupeau.chèvres
    • "Nous n'avons pas de chèvres."

Et en tant que verbe, kɛri peut porter des suffixes modaux.

  • kɛriha' ga ga ?
    • 2PL manquer-INT faire fait
    • "Est-ce que vous ne l'avez pas fait ?"

Verbes négatifs

Certains verbes possèdent un antonyme intrinsèquement négatif, par exemple wete "ne pas vouloir" qui répond à tete "vouloir". Il n'ont donc pas besoin de l'auxiliaire kɛri.

Impératifs

Pour l'expression de la défense, un autre auxiliaire est employé : we "ne pas faire". Celui-ci ne s'emploie jamais seul. De plus, comme il ne peut sémantiquement pas porter de suffixes modaux (interrogation, degré de certitude), il est à se demander s'il s'agit vraiment d'un verbe ou s'il ne serait pas plus simple de le décrire comme une particule.

  • Di we arwa !
    • 3PL PROH venir
    • "Qu'ils ne viennent pas !"

Les verbes qui ont une contrepartie négative emploie celle-ci à l'impératif.

  • Go tete siro !
    • 1SG ne.pas.vouloir manger
    • "Pourvu que je ne cède pas à la tentation de manger !", littéralement "que je ne veuille pas manger !"

Ubaghuns tëhe

Phrases déclaratives

La négation des phrases déclaratives en ubaghuns tëhe consiste à donner un objet de sens négatif au verbe. Cela crée des complications syntaxiques lorsque le verbe est intransitif et ne peut donc pas régir d'objet normalement, ou lorsqu'il est transitif et a déjà un objet exprimé.

Verbes sans objet exprimé

Les deux mots négatifs principaux sont gëdi "nulle part" et babon "rien/personne". Le premier vient après les verbes de mouvement (terminaison -es), le second après les verbes transitifs (terminaison -os), et les verbes attributifs/locatifs (terminaison -is) peuvent présenter les deux.

  • Bëdi bikes gëdi.
    • 1SG voir-MOUV nulle.part
    • "Je ne vois rien" (les verbes de perception sont des verbes de mouvement en ubaghuns tëhe)
  • Gibe gëtandos babon.
    • 2SG pleurer-TR personne
    • "Tu n'es triste pour personne."
  • Tandi kiidins babon/gëdi.
    • 3SG attaché-ATT rien|nulle.part
    • "Il n'est attaché à rien/nulle part."

Les verbes intransitifs sont également nié avec babon, mais comme ils ne peuvent pas avoir d'objet de par leur nature, il faut changer la terminaison verbale -i en transitif -os :

  • Ongta dahigi.
    • doigt long-INT
    • "Un doigt est long."
  • Ongta dahigos babon.
    • doigt long-TR rien
    • "Un doigt n'est pas long."

Verbes avec objet exprimé

Un verbe a au maximum deux arguments : le sujet et l'objet, pas plus. Pour faire revenir le complément éventuel remplacé par gëdi ou babon, il faut employer donc une construction sérielle, c'est à dire faire suivre le groupe verbal par le verbe attributif hidekis "être comme" régissant l'ancien complément. Ainsi :

  • Agibenz etëkos babon hidekis giandeku.
    • iben-ez etëka-os babon hidek-is giandeku
    • enfant-DEF éborgner-TR rien comme-ATT chat
    • "L'enfant n'éborgne pas de chat", littéralement "l'enfant n'éborgne rien comme chat"
  • Gidoho heddies gëdi hidekis gekadtangkez.
    • gidoho heddi-es gëdi hidek-is gekadtangkaz-ez
    • ver ramper-MOUV nulle.part comme-ATT fruit.pourri-DEF
    • "Un ver ne rampe pas vers le fruit pourri, il n'y a pas de ver qui rampe vers le fruit pourri", littéralement "un ver ne rampe nulle part comme le fruit pourri"

Impératifs

Dans les énoncés exprimant l'ordre, on retrouve un proclitique i- devant le sujet ou le verbe (si le sujet n'est pas présent). Pour exprimer la prohibition, il suffit de le remplacer par le proclitique abe-.

  • I-kied hahabanbos dahihi.
    • IMP=1.PAUC piétiner-TR ici
    • "Piétinons le sol !"
  • Abe-kied hahabanbos dahihi.
    • PROH=1.PAUC piétiner-TR ici
    • "Ne piétinons pas le sol !"

Les restructurations syntaxiques touchant aux verbes intransitifs, aux objets, n'ont plus lieu d'être dans cette structure.

Ɣu

Phrases déclaratives

La particule de négation veos se place immédiatement après le verbe conjugué, sauf si celui-ci est utilisé avec une particule adverbiale ; auquel cas la négation vient après la particule.

  • Apnáñi veos nat jápnete.
    • a-pnañ-i veos nat jápnet-e
    • 1SG-savoir-PRS NEG DEM famille-PAT
    • "Je ne connais pas cette famille."
  • Tapómi so veos óskot.
    • ta-pom-i so veos óskot
    • 3SG-payer-PRS dehors NEG beaucoup
    • "Il ne dépense pas beaucoup."

Impératifs

Un verbe conjugué à l'impératif (préfixe tu(h)-) sera nié à l'aide de la particule vel. Les verbes modaux ne sont pas employés à l'impératif.

  • Tuzploes vel !
    • tu-z-ploes vel
    • IMP-1SG-toucher PROH
    • "Ne me touche pas !"
FR_FR