Skip to content

Lexembre #2

gat /gàt/ [gàt], n

  1. dou­leur
  2. mal

Ce nom de sensation/état est employé dans une struc­ture exis­ten­tielle, éven­tuel­le­ment déter­mi­né par le nom de ce qui émet la dou­leur, avec le nom de ce qui res­sent la dou­leur au loca­tif, c’est à dire :

X na (Y) gat

Lit­té­ra­le­ment « dans X il y a dou­leur (d’Y) ». Les noms déri­vés de cette racine rentrent dans le même moule.

En v2.1, le mot gat était un verbe signi­fiant « faire mal ». En v3.0, les états tels que « mou­rir », « pou­voir » et autres sont beau­coup moins sus­cep­tibles d’être des verbes.

Example

  • Duo­thrip na yé tob dua ló dua na bulé gat na.
    mâchoire ʟᴏᴄ ᴘꜰᴛ frap­per 1 c’est_pourquoi 1 ʟᴏᴄ dent dou­leur ᴘʀᴇꜱ
    « On m’a frap­pée en pleine mâchoire, main­te­nant j’ai mal aux dents. »

Dérivation

  • gaté­khe /gàtékʰe/, v
    deve­nir dou­lou­reux ; endo­lo­rir
    • gal­ga­té­khe /gàlgàtékʰe/, v
      aller et venir (dou­leur)
  • gat­ku /gàtkù/, n
    élan de dou­leur
  • gas­kat /gàskàt/, n
    élan­ce­ments ; souffle
  • gugát /gùgát/, n
    per­sonne sainte employant la dou­leur pour s’é­le­ver dans sa spi­ri­tua­li­té

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *