Skip to content

Lexembre #27

sungká /sùŋká/ [sùŋˈká], v

  1. gra­ver
  2. écrire
  3. écrire sur, décrire

Les signes sont gra­vées sur la pierre ou bien tra­cées à l’encre sur l’é­corce d’un arbre.

Le sys­tème d’é­cri­ture gree­dien est un syl­la­baire, appe­lé kar­thil d’a­près son créa­teur semi-légen­daire Kar­thi, dans lequel chaque signe cor­res­pond à un groupe (C)V(C). Il pos­sède la par­ti­cu­la­ri­té d’a­voir beau­coup moins de signes que de syl­labes pos­sibles dans la langue, qui seraient au nombre de 1260 même en ne notant pas les tons et en ne comp­tant pas les syl­labes comme diaas, pho­né­ti­que­ment unique [dʲaːs] mais ana­ly­sée pho­no­lo­gi­que­ment comme /dìààs/ avec trois voyelles, écrite comme trois syl­labes dis­tinctes.

Le syl­la­baire ne dis­tingue, dans les codas, que les syl­labes ouvertes (pas de consonne), les syl­labes ‑N (consonne sonante), les syl­labes ‑Q (consonne occlu­sive) et les syl­labes ‑S (consonne fri­ca­tive). Les deux pre­miers types de syl­labe peuvent por­ter un ton com­plexe (mon­tant ou des­cen­dant), les deux der­niers ne connaissent que les tons simples (bas ou haut).

De plus, cer­tains noms sont tou­jours écrits avec des logo­grammes, comme celui de la Déesse-Mère Alé­raze (Alueráz) et ceux des rois.

Exemple

  • Léé­dom­lang sungkát raa bú tin masia piak raa.
    voya­geur décrire-ʀᴇᴘ ᴘꜱ c’est.à.dire ce.apprécié loin­tain terre ᴘꜱ
    « Le voya­geur (nous) décri­vit cette terre loin­taine (qu’il avait visi­tée). »

Dérivation

  • sungká­ri /sùŋkári/, n (-ri ins­tru­ment)
    burin
  • thí­sung­kâ /tʰísùŋká ̀/, n (thí- ̀# « qui fait bien »)
    scribe
  • sung­kâ /sùŋká ̀/, n (- ̀# résul­tat)
    gra­vure ; texte
    • sungká­ku /sùŋkákù/, n (- par­ti­tif)
      lettre, signe, carac­tère
  • zeé­sungká /zèésùŋká/, v (ze(w) ́- fac­ti­tif adju­ta­tif)
    impres­sion­ner
    • zeé­sungká­lang /zèésùŋkálaŋ/, n (-lang « carac­té­ri­sé par »)
      impres­sion­nable
  • masungká /masùŋká/, v (ma(y)- « publi­que­ment, fiè­re­ment »)
    chro­ni­quer, témoi­gner par écrit
    • thí­ma­sung­kâ /tʰímàsùŋká ̀/, n (thí- ̀# « qui fait bien »)
      chro­ni­queur ; his­to­rien
    • masung­kâ /masùŋká ̀/, n (- ̀# résul­tat)
      chro­nique, jour­nal ; His­toire
    • masungká­sia /masùŋkásìa/, v (-sìa « préa­la­ble­ment »)
      pré­voir, pré­dire
      • masungká­sia /masùŋkásìà/, n (- ̀# nomi­na­li­sa­tion)
        pré­dic­tion, pro­phé­tie
  • nosungká /nosùŋká/, v (no(y)- « secrè­te­ment »)
    noter dans un jour­nal intime ; pen­ser à part soi
    • nosung­kâ /nosùŋká ̀/, n (- ̀# résul­tat)
      pen­sée secrète
    • nosungká­ri /nosùŋkári/, n (-ri ins­tru­ment)
      jour­nal intime

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais