Skip to content

Lexembre #24

piak /pìàk/ [pʲàk], n

  1. terre
  2. sol
  3. conti­nent

Uti­li­sé comme nom loca­tif, piak signi­fie « voi­si­nage » : X piak na se tra­duit « près/à côté de X » ; X piak li en est l’é­qui­valent avec idée de mou­ve­ment.

Exemples

  • Walláng yaas riwạ piak.
    plante certes man­ger-ɴᴇɢ terre
    « Il est exact que les plantes ne consomment pas la terre. »
  • Keel piak na thón dua na.
    ser­pent sol ʟᴏᴄ mar­cher 1 ᴘʀᴇꜱ
    « Je marche à côté du ser­pent (immo­bile). »
  • Keel piak li thón dua na.
    ser­pent sol ɪɴꜱᴛ mar­cher 1 ᴘʀᴇꜱ
    « Je marche au côté du ser­pent (mobile), j’ac­com­pagne le ser­pent. »

Dérivation

  • piak­tiyáa /pìàktìjáà/, n (-diyáa lieu)
    pénin­sule
  • pia­kil /pìàkil/, n (-il pro­duit)
    humus
  • pia­ké­khe /pìàkékʰe/, v (-ékhe ingres­sif)
    enfouir, enter­rer
    • pia­ké­kh­ri /pìàkékʰri/, n (-ri ins­tru­ment)
      pelle
  • zeé­piak /zèépìàk/, v (zeé- fac­ti­tif adju­ta­tif)
    apla­tir, éga­li­ser ; bou­cher (trou)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FR_FR
EN FR_FR