Skip to content

Lexembre #28 : ‑bis

tako­bis- /ˈtakobis/ v : « souXer ; Xer en secret ; Xer fai­ble­ment ; com­men­cer à Xer »

Ce suf­fixe s’ap­plique à des verbes et pos­sède une grande varié­té de sens qu’il serait impos­sible de décrire en détails dans ce billet.

Sur des verbes de dépla­ce­ment, -bis pré­cise que le mou­ve­ment s’ef­fec­tue par le des­sous. Par exten­sion, il s’ap­plique à d’autres verbes pour signi­fier que l’ac­tion s’ef­fec­tue en secret, en par­ti­cu­lier à l’aide de forces magiques. Tou­jours en lien avec l’i­dée que l’ac­tion est réa­li­sée de telle manière qu’on ne la remarque pas, il peut signa­ler une action non menée à son terme ou au résul­tat déce­vant. Et en par­lant d’ac­tion pas encore menée à son terme, il est tout natu­rel d’ob­te­nir aus­si un sens inchoa­tif (« com­men­cer à »).

Après consonne (sauf nasale), il a la forme -obis.

Mots dérivés

  • jēpa­di­bis- /ˈjɛːpadibis/ v.tr (jēpa­di- « embra­ser, enflam­mer »)
    ten­ter d’al­lu­mer un feu
  • kēp­to­bis- /ˈkɛːptobis/ v.tr (kēpt- « tuer »)
    tuer par magie
    • hankēp­to­bi­saks /ˈhankɛːptobisaks/ n.I (han-ks)
      branche d’arbre employée pour jeter un sort (en taillant des encoches dans la direc­tion de la per­sonne à tuer)
    • kēp­to­bi­sai /ˈkɛːptobisai̯/ n.E (-ai)
      sor­cier, sorcière
  • pses­so­bis- /ˈpsɛsːobis/ v.int (pses­so- « gran­dir »)
    mal gran­dir, être tordu
    • pses­so­bi­saks /ˈpsɛsːobisaks/ n.E (-ks)
      nain ; bossu
  • sām­bis- /ˈsaːmbis/ v.int (sām- « mou­rir »)
    tom­ber gra­ve­ment malade ; être vic­time d’un sort
    • sām­bi­sous /ˈsaːmbisuːs/ n.I (-ous)
      mala­die mortelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FR_FR