Skip to content

sóga /sógà/ [sóˈgà], n

  1. clan, famille
  2. confrérie, société

D'après les mots du roman :

Et les Greediens accordaient une grande importance à la famille et aux clans, importance qui se retrouve aussi dans la culture japonaise.

Jacques Bellezit, La ceinture Hatikva, p. 295

Exemple

  • Naná sóga duapód na ir yak raa.
    mère clan 1.domaine ʟᴏᴄ grand pouvoir ᴘꜱ
    "Le clan de ma mère avait un grand pouvoir."

Dérivation

  • sógalang /sógàlaŋ/, n (-lang "caractérisé par")
    emblème, insigne clanique, sceau ; signature
  • sógaal /sógàal/, n (-il produit)
    sous-branche du clan, branche collatérale
    • sógaalékhe /sógààlékʰe/, v (-ékhe ingressif)
      fonder un clan
      • thísógaalékhe /tʰísógààlékʰè/, n (thí- ̀# "qui fait bien")
        fondateur
  • sógaku /sógàkù/, n (- partitif)
    parent‧e ; confrère, consœur
  • sógaba /sógàbà/, n (- collectif)
    siège du clan ; maison ancestrale
  • sógapód /sógàpód/, n (-pód domaine)
    coutumes du clan ; loi
  • sógaákhe /sógàákʰe/, v (-ékhe ingressif)
    exiler, bannir, expulser
    • sógaákhe /sógàákʰè/, n (- ̀# nominalisation)
      exil, bannissement
    • sógaákhlang /sógàákʰlaŋ/, n (-lang "caractérisé par")
      banni, hors-la-loi

titus /tìtùs/ [tʲìˈtʷùs], adj

  1. calme
  2. docile
  3. pacifique

Le fait que ce terme s'applique aussi bien aux animaux qu'aux personnes ne signifie pas qu'il est dépréciatif, plutô que certains animaux sont vus comme présentant les mêmes caractéristiques morales que les personnes.

Exemple

  • Titus siụ keel ló deemo na kaawạt.
    docile ne.pas.être serpent c'est.pourquoi enfant ʟᴏᴄ offrir-ɴᴇɢ-ʀᴇᴘ
    "Les serpents ne sont pas des animaux dociles, c'est pourquoi on n'en offre pas aux enfants."

Dérivation

  • titusékhe /tìtùsékʰe/, v (-ékhe inchoatif)
    apprivoiser
  • zeétitus /zèétìtùs/, v (zèé- factitif-adjutatif)
    calmer, pacifier
  • tituspód /tìtùspód/, n (-pód domaine d'application)
    calme ; convivialité ; paix
    • tituspóddiyáa /tìtùspóddìyáà/, n (-dìyáà lieu)
      maison commune ; monastère

piak /pìàk/ [pʲàk], n

  1. terre
  2. sol
  3. continent

Utilisé comme nom locatif, piak signifie "voisinage" : X piak na se traduit "près/à côté de X" ; X piak li en est l'équivalent avec idée de mouvement.

Exemples

  • Walláng yaas riwạ piak.
    plante certes manger-ɴᴇɢ terre
    "Il est exact que les plantes ne consomment pas la terre."
  • Keel piak na thón dua na.
    serpent sol ʟᴏᴄ marcher 1 ᴘʀᴇꜱ
    "Je marche à côté du serpent (immobile)."
  • Keel piak li thón dua na.
    serpent sol ɪɴꜱᴛ marcher 1 ᴘʀᴇꜱ
    "Je marche au côté du serpent (mobile), j'accompagne le serpent."

Dérivation

  • piaktiyáa /pìàktìjáà/, n (-diyáa lieu)
    péninsule
  • piakil /pìàkil/, n (-il produit)
    humus
  • piakékhe /pìàkékʰe/, v (-ékhe ingressif)
    enfouir, enterrer
    • piakékhri /pìàkékʰri/, n (-ri instrument)
      pelle
  • zeépiak /zèépìàk/, v (zeé- factitif adjutatif)
    aplatir, égaliser ; boucher (trou)

keel /kèèl/ [kèːl], n

  1. serpent
  2. manchot (handicap)
  3. maladroit

Traduire les noms de la faune et de la flore d'une autre planète n'est pas toujours facile. Ce n'est pas forcément le cas qu'il y ait des correspondances exactes, morphologiques ou écologiques.

Heureusement il existe sur Greedia un ordre d'animaux vertébrés dépourvus de membres, majoritairement carnivores, et dotés d'un excellent odorat. La différence avec les Serpentes terrestres est qu'ils sont endothermes, que leur peau glabre est unie plutôt qu'écailleuse, et qu'aucune espèce n'est venimeuse. Ces animaux ont une réputation culturelle plutôt neutre et sont trop farouches pour être domestiqués.

Exemple

  • Tógdól na sák li zeétherri do na... keel koo !
    moment.général ʟᴏᴄ 2 ɪɴꜱᴛ gobelet chute ᴘʀᴇꜱ serpent un
    "Les gobelets tombent souvent quand tu es là... quel maladroit !"

Dérivation

  • keelil /kèèlil/, n (-il descendant, produit)
    œufs de serpent ; couvée de serpenteaux
  • mǐ'keel /ˈmìíkèèl/, n ( "geindre")
    cri du serpent ; gloussement
  • khékeel /kʰékèèl/, n (khé "sec")
    paralytique

wǎl /ùál/ [wǎl], adj

  1. immobile
  2. prêt
  3. destiné à
  4. attendant

Les sens 3 et 4 sont déclenchés par un complément introduit par la postposition li "avec".

Les adjectifs épithètes précèdent le nom, mais les prédicats également et il n'y a pas de copule entre l'adjectif attribut et le sujet. On distingue donc les deux valeurs de l'adjectif avec un changement de la mélodie de la proposition : les tons du sujet sont en moyenne plus bas que ceux du prédicat. Cet abaissement tonal /ꜜ/ est indiqué dans la romanisation par un tiret cadratin —.

Exemples

  • Bommu ul, wǎl — lios.
    cesser vent immobile ᴄᴏᴘ/herbe
    "(On voit que) le vent a cessé (car) l'herbe est immobile."
  • Búl sák diû bú tín li wǎl — dua.
    venir 2 ꜰᴜᴛ c'est.à.dire ʀᴇᴘ/ceci.apprécié ɪɴꜱᴛ attendant ᴄᴏᴘ/1
    "J'attends que tu viennes."

Dérivation

  • walláng /ùállaŋ/, n (-lang "caractérisé par")
    plante
    • wallángil /ùállaŋil/, n (-li produit, résultat)
      foin ; régime végétarien
    • guwállangíl /gù ́ùállaŋil/, n (gù(y) ́- utilisateur)
      herbivore ; végétarien
  • walékhe /ùálékʰe/, v (-ékhe inchoatif, ingressif)
    (s') immobiliser ; faire une pause ; préparer
    • walékhe /ùálékʰè/, n (- ̀# résultat, nom d'action, de produit)
      immobilité ; pause ; préparation
  • zewál /zèúùál/, v (ze(w) ́- factitif adjutatif)
    faire attendre
    • zewâl /zèúùál ̀/, n (- ̀# résultat, nom d'action, de produit)
      attente ; temps ; durée
    • zewárrǐ /zèúùárri/, v (-ri outil, instrument)
      clepsydre ; sablier
    • epsewâl /èpsèúùál ̀/, adj (èp- ̀# "qui fait mal")
      en retard
FR_FR