Skip to content

Lexembre #26 : ‑tōis

taktōis /ˈtaktoːi̯s/ n.I : « cou­leur X ; objet de cou­leur X »

Ce sché­ma est très limi­té dans son appli­ca­tion, et de fait abso­lu­ment pas pro­duc­tif : il ne s’ap­plique qu’à une classe fer­mée, celle des adjec­tifs purs –ceux qui prennent direc­te­ment une voyelle d’ac­cord de genre avec leur nom– dési­gnant une couleur.

L’es­pace colo­ri­mé­trique n’est divi­sé qu’en quatre en hannestiks :

  1. gādos « noir »
  2. hīsa « blanc »
  3. mōs « rouge »
  4. vente « vert, bleu »

Illus­trons cette divi­sion avec la palette sui­vante adap­tée de cette image (les lignes dia­go­nales repré­sentent des fron­tières plus floues) :

Divi­sion des cou­leurs dans la langue hannestiks

Bien enten­du, un voca­bu­laire d’ap­pa­rence aus­si limi­té n’empêche aucu­ne­ment de per­ce­voir la dif­fé­rence de teinte entre l’herbe et le ciel, ou entre une rose et une pépite d’or ; si besoin est, des modi­fi­ca­teurs seront employés, comme en fran­çais « pâle », « pro­fond », « vif », etc. ; mais les caté­go­ries de base sont celles qui se pré­sentent tout de suite à l’esprit.

Mots dérivés

  • hīsatōis /ˈhiːsatoːi̯s/ n.I (hīsa « blanc »)
    cou­leur blanche ; tache blanche ; taie (sur les yeux) ; cécité
  • mōstōis /ˈmoːstoːi̯s/ n.I (mōs « rouge »)
    cou­leur rouge ; rou­geur, tache rouge ; couperose
  • ven­tetōis /ˈʋɛntɛtoːi̯s/ n.I (vente « bleu, vert »)
    cou­leur verte/bleue ; tache verte/bleue
  • gādostōis n.I ce nom n’existe pas. Même dans un cadre aus­si limi­té, la déri­va­tion n’est pas systématique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FR_FR