Skip to content

Lexembre #8 : X‑X

tata /ˈtata/ n : forme hypo­co­ris­tique de X

La forme de ce sché­ma appli­cable aux noms ne se laisse pas défi­nir en une seule ligne. Il s’a­git d’une sim­pli­fi­ca­tion de la pro­non­cia­tion sui­vie d’une rédu­pli­ca­tion totale ou par­tielle du mot obtenu.

  • Dans les groupes de consonnes, les moins sonores dis­pa­raissent en prio­ri­té. Par exemple, /ks/ devient /s/ et /sm/ devient /m/
  • Presque toutes les consonnes gémi­nées sont simplifiées
  • Les voyelles et diph­tongues longues raccourcissent
  • Une voyelle ini­tiale est élidée
  • Si la rédu­pli­ca­tion met des consonnes en contact, l’une d’entre elle disparaît

Ces mots sont employés en prio­ri­té par et avec les très jeunes enfants, et ne changent pas vrai­ment le sens du mot de départ, seule­ment son contexte. Mais quelques-uns d’entre eux ont été lexicalisés.

Mots dérivés

Seuls les mots ayant un sens sup­plé­men­taire sont indi­qués ici.

  • dami­sa­mis // n.I (dam­pis « poil »)
    bar­bi­chette
  • kili­si­lis /ˈkilisilis/ n.I (kilips « pois­son »)
    petites figu­rines d’ar­gile en forme de poisson
  • lolon /loˈlon/ n.I (ilon « queue »)
    zizi, petit pénis
  • soi­soi /ˈsoi̯soi̯/ n.I (ipsoi « eau »)
    eau fraîche ; giclée d’eau
  • soṅaiṅai /soˈŋai̯ŋai̯/ n.E (tsōṅ­kai « ours »)
    nou­nours ; our­son ; ours adulte (dans un contexte de taboui­sa­tion, par exemple pen­dant la chasse)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

FR_FR