Skip to content

Voi­ci une exemple de gree­dien ancien en contexte. Il s’a­git d’une lettre écrite par un chef de clan au noble local, en appe­lant à son inter­ven­tion sur une ques­tion de droits de pêche.

Le style peut paraître direct et fami­lier, mais les Gree­diens ne pensent pas qu’u­ser de cir­con­vo­lu­tions pour for­mu­ler des requêtes indi­rectes soit une marque de poli­tesse, même envers des supé­rieurs. Le plan de la lettre est le suivant :

  • 1 : pro­ve­nance et destination
  • 2 : com­pli­ment en lien avec la requête
  • 3 – 6 : pré­sen­ta­tion du problème
  • 7 – 8 : résu­mé des rela­tions entre les par­ties concernées
  • 9 : requête
  • 10 : offre de compensation

L’original

Ten­né sóga Iliós taphé lï thí­lim emïl –Obí’sîm sóga Irlóom nä sungkát na,

Téduǐl sak thómba,

Tek lï Ten­né sógapód — Lékon­do nä Nóge­kis gorúb lï yûpód raa. Géno
phiyép lï Lékon­do yem nä tue­pé Ortúzdǎl Tírasia’biníg sóga dool es dua bóo
wo lï gém duab opat yû. Tírasia’biníg óbab –Lis­puo lï dua lï yé thua­lit, es
gém yubit nä bú sóga ku phiyép yûpód deer phiyép Lékon­do. Dua yubit nä
bú dua yûpód yaas deer ní Lékon­do. Bed óbab Úkhang sopa kuis — Lis­puo.
Dua yaas tígịt raa — Úkhang. Lis­puo nä téthar yûpód gorúbbǒd thóm­ba ló gém
nä yaa zeé­duilít diu. Sák nä dua lï yé ir pot­thór­mo diû.

…conti­nue rea­ding « Lettre d’Iliós (tra­duc­tion) »
FR_FR