Skip to content

Voici une exemple de greed­i­en ancien en con­texte. Il s’a­git d’une lettre écrite par un chef de clan au noble loc­al, en appelant à son inter­ven­tion sur une ques­tion de droits de pêche.

Le style peut paraître dir­ect et fam­ilier, mais les Greed­i­ens ne pensent pas qu’user de cir­con­vo­lu­tions pour for­muler des requêtes indir­ect­es soit une marque de politesse, même envers des supérieurs. Le plan de la lettre est le suivant :

  • 1 : proven­ance et destination
  • 2 : com­pli­ment en lien avec la requête
  • 3 – 6 : présent­a­tion du problème
  • 7 – 8 : résumé des rela­tions entre les parties concernées
  • 9 : requête
  • 10 : offre de compensation

L’original

Ten­né sóga Iliós taphé lï thílim emïl –Obí’sîm sóga Irlóom nä sun­gkát na,

Téduǐl sak thómba,

Tek lï Ten­né sógapód — Lékondo nä Nóge­k­is gorúb lï yûpód raa. Géno
phiyép lï Lékondo yem nä tuepé Ortúzdǎl Tírasia’biníg sóga dool es dua bóo
wo lï gém duab opat yû. Tírasia’biníg óbab –Lis­puo lï dua lï yé thu­alit, es
gém yubit nä bú sóga ku phiyép yûpód deer phiyép Lékondo. Dua yubit nä
bú dua yûpód yaas deer ní Lékondo. Bed óbab Úkhang sopa kuis — Lis­puo.
Dua yaas tígịt raa — Úkhang. Lis­puo nä téthar yûpód gorúb­bǒd thómba ló gém
nä yaa zeé­duilít diu. Sák nä dua lï yé ir pot­thórmo diû.

…con­tin­ue read­ing « Lettre d’Iliós (tra­duc­tion) »
EN