Skip to content

Lexembre #7

taphé /tàpʰé/ [tàˈpʰé], n

  1. ligne
  2. vec­teur
  3. chemin
  4. route

La partic­ule instru­mentale li après un nom de chemin traduit « le long de, en suivant ». L’ori­gine est exprimée comme une pos­ses­sion du chemin, et la des­tin­a­tion est mar­quée par la partic­ule loc­at­ive na. Ain­si, con­traire­ment à ce qui se passe dans notre langue, un chemin est asso­cié d’abord à son ori­gine, pas à sa destination.

En v2.1, le mot était taphe (pas de ton), tout sim­ple­ment les lettres de l’anglais path réar­rangées plus un -e eupho­nique ; et il ne sig­ni­fi­ait que « chemin, route » sans com­plic­a­tions sémantiques.

Exemple

  • Sa taphé li zórthoba na énas thiénas na.
    ville chemin ɪɴꜱᴛ forêt ʟᴏᴄ courir chas­seur ᴘʀᴇꜱ
    « Le chas­seur court (le long du chemin qui va) de la ville à la forêt. »

Dérivation

  • taphéba /tàpʰébà/, n
    accès (à une ville) ; réseau routier
  • taphédiyáa /tàpʰédìjáà/, n
    place (urb­an­isme) ; forum
  • taphéel /tàpʰéel/, n
    embran­che­ment
  • tastaphé /tàstàpʰé/, n
    dessin, esquisse
  • létaphé /létàpʰé/, adj
    fili­forme ; longil­ine ; unidimensionnel
    • létaphépód /létàpʰépód/, n
      dimen­sion ; longueur
  • zeétaphé /zèétàphé/, v
    align­er
    • epseétaphê /èpsèétàpʰé ̀/, n
      géomètre
      • espseétaphé­pod /èpsèétàpʰépòd ́/, n
        géométrie

Leave a Reply

Your email address will not be pub­lished. Required fields are marked *

EN