Skip to content

Lexembre #24

piak /pìàk/ [pʲàk], n

  1. terre
  2. sol
  3. con­tin­ent

Util­isé comme nom loc­atif, piak sig­ni­fie « voisin­age » : X piak na se traduit « près/à côté de X » ; X piak li en est l’équi­val­ent avec idée de mouvement.

Exemples

  • Walláng yaas riwạ piak.
    plante certes manger-ɴᴇɢ terre
    « Il est exact que les plantes ne con­som­ment pas la terre. »
  • Keel piak na thón dua na.
    ser­pent sol ʟᴏᴄ march­er 1 ᴘʀᴇꜱ
    « Je marche à côté du ser­pent (immob­ile). »
  • Keel piak li thón dua na.
    ser­pent sol ɪɴꜱᴛ march­er 1 ᴘʀᴇꜱ
    « Je marche au côté du ser­pent (mobile), j’ac­com­pagne le serpent. »

Dérivation

  • piak­tiyáa /pìàktìjáà/, n (-diyáa lieu)
    pén­in­sule
  • piakil /pìàkil/, n (-il produit)
    humus
  • piakékhe /pìàkékʰe/, v (-ékhe ingres­sif)
    enfouir, enter­rer
    • piakékhri /pìàkékʰri/, n (-ri instru­ment)
      pelle
  • zeépiak /zèépìàk/, v (zeé- fac­ti­tif adjut­atif)
    aplatir, égal­iser ; bouch­er (trou)

Leave a Reply

Your email address will not be pub­lished. Required fields are marked *

EN