Skip to content

Lexembre #23

keel /kèèl/ [kèːl], n

  1. ser­pent
  2. man­chot (han­di­cap)
  3. mal­ad­roit

Traduire les noms de la faune et de la flore d’une autre planète n’est pas tou­jours facile. Ce n’est pas for­cé­ment le cas qu’il y ait des cor­res­pond­ances exact­es, mor­pho­lo­giques ou écologiques.

Heureuse­ment il existe sur Gree­d­ia un ordre d’an­imaux ver­tébrés dépour­vus de membres, majoritaire­ment car­ni­vores, et dotés d’un excel­lent odor­at. La différence avec les Ser­pentes ter­restres est qu’ils sont endo­ther­mes, que leur peau glabre est unie plutôt qu’é­cail­leuse, et qu’aucune espèce n’est venimeuse. Ces animaux ont une répu­ta­tion cul­turelle plutôt neut­re et sont trop farouches pour être domestiqués.

Exemple

  • Tóg­dól na sák li zeétherri do na… keel koo !
    moment.général ʟᴏᴄ 2 ɪɴꜱᴛ gobelet chute ᴘʀᴇꜱ ser­pent un
    « Les gobelets tombent souvent quand tu es là… quel maladroit ! »

Dérivation

  • keelil /kèèlil/, n (-il des­cend­ant, produit)
    œufs de ser­pent ; couvée de serpenteaux
  • mǐ’­keel /ˈmìíkèèl/, n ( « geindre »)
    cri du ser­pent ; gloussement
  • khé­keel /kʰékèèl/, n (khé « sec »)
    para­lytique

Leave a Reply

Your email address will not be pub­lished. Required fields are marked *

EN