Skip to content

Lexember #2 : ‑ōn

takōn /taˈkoːn/, n : « celui qui est X par rap­port aux autres »

Le suf­fixe -ōn crée des noms à par­tir d’ad­jec­tifs, déno­tant l’ob­jet ou être dans un groupe don­né qui pos­sède une qua­li­té que les autres n’ont pas, ou à un degré moindre. Ce sché­ma de déri­va­tion est rare­ment lexi­ca­li­sé, n’im­porte quel réfé­rent pou­vant être déno­té par un nom en -ōn si le contexte l’exige. Le genre de ces noms est de même variable.

Ce suf­fixe est même employé comme une sorte de flexion, pour expri­mer l’i­dée d’un super­la­tif relatif :

  • Himiknē ‘zē fis­tenōn
    ꜰᴏᴄ-homme(ᴇ) ᴇ‑ce…-là gros
    Cet homme-là est le (plus) gros

Mots dérivés

Il existe quand même quelques déri­vés ayant un sens lexi­cal en plus du sens contextuel.

  • aṅkiōn /ˈaŋkioːn/ n.ᴇ (aṅki « jeune »)
    ben­ja­min
  • ikānōn /iˈkaːnoːn/ n.ɪ (ikān « froid »)
    hiver
  • pissōn /ˈpisːoːn/ n. ɪ (pisis « humide »)
    temps plu­vieux

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

EN